La Tragédie

Une démarche de territoire, urbanistique et architecturale: un lieu au coeur des pôles du campus urbain des Hautes Écoles de Genève.

Les principaux sites des hautes école de Genève, la Tragédie y occupe un espace géographique stratégique. La tragédie est une réponse aux silos qui peuvent survenir d’une organisation par pôle.

L’éclatement des campus académiques à Genève rend la socialisation et l’échange laborieux entre les communautés universitaires. Ce constat est partagé par les étudiantes et étudiants mais aussi par la direction des établissements et les collaboratrices et collaborateurs. La Tragédie répond à cette problématique en transformant le bâtiment de la Comédie de Genève en un lieu central de convergence et de dialogue, offrant l’opportunité aux étudiantes et étudiants (UNIGE, HES-SO, CFC et formations supérieures privées) de se rencontrer, d’échanger et de créer un lieu ensemble.

Ce lieu permettra aux étudiantes et étudiants d’exercer leurs compétences pratiques, mais également d’en valoriser le développement. Cet élément de mise en capacité par le faire est essentiel dans ce projet et particulièrement complémentaire aux formations académiques. De plus, la mise en commun de leurs compétences pluridisciplinaires est rendue possible.

Les étudiantes et étudiants, de manière prépondérante, mais également les collaborateur-trice-s académiques (personnel enseignant, chercheur-euse-s, personnel administratif et technique), expriment leur besoin de participer à ce type de projets. La transformation du lieu fait donc partie intégrante du projet et doit être pensé comme une démarche de territoire, urbanistique et architecturale. La Tragédie est portée par cette communauté académique mais est intrinsèquement ouverte à toute personne intéressée et désireuse d’apporter sa contribution. La rencontre avec les acteur-trice-s de la Cité nourrit et complète tant les idées que les compétences de chacun-e.

Par leur contribution, les personnes participent à la co-création et le partage d’un bien commun. La formation de ce bien commun constitue un actif exploitable par chacun-e.

Historique du projet

La Tragédie est née d’une volonté de coopération associative et institutionnelle pour élaborer un projet de reprise et transformation du bâtiment de la Comédie de Genève après son déménagement en juin 2020. Associé-e-s au sein d’un groupe de travail, des représentant-e-s, d’une part, de cinq associations – l’Association Comédie Musicale UNIGE, l’Association des Étudiant.e.s en Lettres, l’Association des Étudiant.e.s en Science Politique et Relations Internationales, Lyoxa et le Collectif nocturne – et d’autre part, du rectorat et des services centraux de l’Université de Genève (Activités culturelles, Service des bâtiments), avaient pour but de rédiger une note d’intention commune d’utilisation de cet espace. Ils-elles ont alors imaginé ensemble un projet de tiers-lieu culturel. Cela fait maintenant deux ans que ce groupe de travail se réunit. L’Association Tragédie désormais créée, une partie de ses membres a intégré le Comité de l’Association, soutenu et conseillé par les autres.

Description

La vision: La Tragédie est conçue comme un lieu ouvert qui permet le partage de connaissances et le développement de projets communs.

Les missions

La Tragédie favorise les rapports inédits aux savoirs partagés des différents acteur-trice-s académiques et de la Cité, propose des espaces pour l’incubation et la réalisation de projets multidisciplinaires, encourage les échanges entre les étudiantes et étudiants et autres membres (collaborateur-trice-s, enseignant-e-s) de diverses institutions et les acteur-trice-s de la Cité, propose un lieu au centre du campus urbain de l’Université et des HES-SO de Genève, promeut le développement et la mise en application de compétences pratiques des étudiantes et étudiants, catalyse les initiatives novatrices et permet l’expérimentation culturelle.

Les valeurs

La Tragédie prône l’accessibilité à toutes et tous. Elle doit être implémentée sur plusieurs plans: offre culturelle adressée à différents types de publics, communication adaptée aux publics ciblés, tarifs abordables, horaires diurnes et nocturnes adaptés à différents types de publics, facilité des démarches pour proposer et/ou implémenter un projet. La Tragédie est un espace d’expérimentation et d’action où les compétences de chacun-e sont collectivement mises à contribution et développées. Elle repose sur une notion et valeur prépondérante, celle du partage.

Le nom

«La tragédie est une fête “enthousiasmante”, et si les modernes nomment volontiers “tragédie” toute catastrophe malheureuse, c’est précisément parce qu’ils ne savent plus ce qu’est une véritable tragédie. La tragédie est […] la représentation symbolique de toute création poétique: le génie apollinien dessine la forme, le génie dionysiaque la détruit pour laisser la place à une invention nouvelle.»

Jacques Darriulat. Nietzsche et l’esthétique de la tragédie

Actrices et acteurs principaux

Les étudiantes et étudiants

Les étudiantes et étudiants du Canton de Genève suivent de nombreuses formations et ce, dans diverses institutions (Université de Genève, HES-SO Genève, CFC, etc.). Que cela soit au sein même d’une institution de formation ou entre institutions, ils n’entrent que très peu en contact, n’échangent pas sur leurs divers domaines d’études et créent encore moins de liens entre eux-elles. Cette transversalité est un manque académique et une réalité d’un besoin et d’une envie des étudiantes et étudiants. Sur le plan géographique, nous remarquons que le campus des institutions de formation ne s’articule pas autour d’un point centralisé. La Tragédie permettrait donc la transversalité des plans d’études et des institutions dans un lieu central catalyseur, réel point de convergence.

Dans un monde où les compétences multidisciplinaires sont mises en avant, il est primordial d’offrir l’opportunité aux étudiantes et étudiants de décloisonner leurs savoirs, de les mettre en pratique et d’en développer de nouveaux, en dehors de leur domaine d’études. Et ce, dans l’optique de former des étudiantes et étudiants préparé-e-s à se forger leur avenir professionnel et personnel.

Les membres de la communauté universitaire

Ce même besoin de transversalité, de mixité, d’hybridation des expériences de savoir est manifesté par le personnel enseignant, les collaborateur-trices-s scientifiques et administratif-ve-s. Nombreux sont les projets de cette communauté qui exigent un décloisonnement, hors des silos disciplinaires. La Tragédie est cet espace de décloisonnement qui leur est ouvert pour qu’ils et elles y mènent leurs projets. Plus spécifiquement, les activités culturelles de tous types y trouveront leur lieu, telles que les promeuvent déjà les Activités culturelles de l’UNIGE, mais aussi les différents services de médiation scientifique et culturelle au sens large du terme.

Les habitantes et habitants de la Cité

Rares sont les occasions pour les Genevois-es de pouvoir rencontrer et collaborer avec les étudiantes et étudiants. Souvent séparés en deux groupes distincts d’individus, ils convergent rarement. La Tragédie serait un lieu où toute personne désireuse et intéressée à échanger avec les étudiantes et étudiants en trouverait l’opportunité dans le cadre de projets multidisciplinaires. Outre les cercles de discussions et de débats ainsi que les conférences, ce lieu serait la convergence de compétences, expériences et savoirs de personnes de tous horizons. Les acteur-trice-s de la Cité pourraient ainsi partager leur savoir-faire avec les étudiantes et étudiants et vice-versa afin de créer des savoirs partagés, ancrés tant dans l’expérience de vie que le territoire des connaissances académiques modernes.

Les institutions de formation

Parties prenantes du projet, les institutions de formation en sont garantes. Elles pourront notamment profiter de cet espace afin de décloisonner certaines de leurs activités ponctuelles. Elles offriront surtout à leurs étudiantes et étudiants l’opportunité de se rencontrer, d’apprendre d’autrui et de se former de manière complémentaire à leur plan d’études pour leur avenir professionnel et personnel.

Gouvernance

La gouvernance repose sur la complémentarité de deux structures, la Fondation et l’Association. Ce mode de gouvernance offre stabilité, crédibilité financière et administrative, efficience de l’organisation et transversalité.

La Fondation Tragédie assume l’administration de la structure globale, la gestion financière et la pérennité du lieu, ainsi que la constitution de la charte d’intention. Les diverses parties prenantes du projet (associations fondatrices, Université de Genève, HES-SO, Ville de Genève, Etat de Genève, Association Tragédie) et des personnes issues du milieu culturel et académique, proches des valeurs et missions du projet, sont membres du Conseil de Fondation.

L’Association Tragédie assure la gestion quotidienne, effective et organisationnelle du lieu, la location des espaces, l’attribution des fonds aux projets, l’engagement de salariés et la communication des événements et du lieu en lui-même. Elle jouit d’une indépendance dans ses actions tout en respectant la charte d’intention dont est garant le Conseil de Fondation.

L’Association doit fournir des rapports d’activités détaillés au Conseil de Fondation et faire état de l’utilisation du lieu. Elle doit également transmettre à la Fondation des propositions d’amélioration et les éléments nécessaires à la recherche de fonds.

L’Association ayant été créée le 15 mai 2019, la constitution de la Fondation devrait apparaître avant la fin de l’année 2019. Pour ce faire et dans l’intervalle, un groupe de travail constitué de 6 personnes se réunit afin de réunir les éléments fondateurs de la structure, tels que les statuts et le mode de fonctionnement. 

Attribution et administration des espaces

La mise à disposition des espaces engage des questions quant aux règles régissant leurs attributions. Une charte de mise à disposition y répond, à laquelle les personnes souhaitant rejoindre le projet doivent adhérer. Le but est de pouvoir offrir un accès facilité et flexible aux utilisateurs-trices. Une attention particulière est portée sur l’accessibilité, pensée en termes d’horaires, d’offres, de communication et de tarifs.

Les réalisations et leurs dérivés doivent dans la mesure du possible être rendus disponibles sous licence libre, permettant la constitution d’un commun réutilisable, de préférence la licence CC-BY-SA ou la mise à disposition dans le domaine public. L’espace est mis à disposition en contrepartie d’une documentation ouverte et publique des activités qui s’y déroulent (documents, présentations, supports multimédias, plans/cartes, images, photos, etc.). Cette documentation est réalisée sur une plateforme spécifique mise à disposition par l’association.

Toute demande d’utilisation peut être réalisée en ligne depuis le formulaire de réservation et est visible sur un calendrier public. Dans un premier temps, le principe de “premiers arrivés, premiers servis” est retenu en gardant à l’esprit qu’il ne sera pas possible de faire des réservations récurrentes. Un système différent de réservation des espaces sera ensuite mis en place par l’association, suivant les évolutions nécessaires montrées par la pratique.

En cas d’abus, ou de situation spécifique, le comité de l’Association peut établir les règles qu’il juge nécessaires.

Point de situation

L’Association Tragédie a été constituée le 15 mai 2019 dans le foyer de la Comédie de Genève en présence de 80 personnes. Elle recense actuellement plus de 120 membres. Lors de l’assemblée générale constitutive, il a été décidé de répondre à l’appel d’offres de la direction de la Comédie de Genève concernant la reprise de la gestion du bar du théâtre pour la saison 2019-2020. 

En effet, la Comédie était à la recherche d’un-e repreneur-e pour tenir ce bar lors des représentations de la dernière saison dans le bâtiment du Boulevard des Philosophes 6. L’Association Tragédie a déposé un dossier, qui a été accepté. Elle a donc obtenu la gestion du bar. Celle-ci sera associative, portée principalement par le bénévolat des membres de la Tragédie. Le bar proposera une carte évolutive, élaborée au gré des représentations, avec des produits locaux.

Comme mentionné précédemment, un groupe de travail pour la création de la Fondation Tragédie est en cours de constitution. Il a pour but d’aboutir à la fondation de cette structure d’ici la fin de l’année 2019.

Espaces et projets

La transformation du lieu passe par les projets qui s’y déroulent et l’appropriation qui en est ainsi faite. Une présentation exhaustive des futures activités de la Tragédie établie avec précision n’est pas souhaitable à ce stade. Néanmoins, une série d’idées ont d’ors et déjà été mentionnées, notamment par les membres lors de l’Assemblée Constitutive de l’association. Cet enthousiasme valide l’approche d’un espace non-programmé pensé en tant que projet urbanistique.

Les studios de production (multimédia, enregistrement, studio photo/vidéo, local répétition) sont des espace importants pour la création et sont par ailleurs déjà disponibles au sein de l’Université. Le fait de réunir dans un lieu et de changer les modalités d’accès favorise la rencontre et les collaborations. Les acteurs existant comme Fréquence Banane, Topo, REEL, Omniscience, International Ink ou encore le Journal de l’Unige pourront s’y retrouver.

Une librairie rend disponible des ouvrages publiés par les Universités de Genève et plus largement du monde académique, aux côtés de publications issues d’autres milieux, y compris de l’édition indépendante. Il y a une recherche de désacralisation. Ainsi à la Tragédie, le journal Nature peut côtoyer le 20minutes. L’accès au WIFI unige permet lui un accès aux recherches académiques (Science Direct, Cairn, Persée, Jstor, etc.).

Les résidences envisagées ne sont pas une simple mise à disposition d’espace ou d’atelier mais impliquent des phases publiques de rencontres, d’échanges et de transmission de connaissance, et s’ajoutent à l’offre culturelle.

Une offre bar et restauration simple à des tarifs abordables est proposée, ce qui renforce la convivialité du lieu, les échanges informels entre ses différents acteurs et la Cité. En attirant différents publics, il permet une diversité et un éclectisme propices à l’échange.

La Tragédie offre non seulement un espace physique, mais également des services numériques de co-création tel quel nextcloud (version académie), mediawiki, forum, blog, rocket.chat, etc… Uniquement des logiciels libres sont envisagés. L’objectif est avant tout d’offrir un espace digital pour les activités de la Tragédie mais l’usage n’est pas limité à ce principe.

Entrée

Le Hall d’entrée est attenant au foyer. Il s’agit de deux loggias attenantes de part et d’autre.

Activités: Accueil // mini exposition // communication // terrasse // librairie universitaire

Résultat de recherche d'images pour "comédie de genève"

Foyer

Le foyer est une salle avec pilier à forte portance. Il dispose d’un accès aux cuisines ainsi qu’au bar. Le foyer est le point de rencontre principal du lieu.

Activités: Bar // Restauration // WIFI publique universitaire // Workshop // Fêtes

L’image contient peut-être : intérieur

Grande salle

La Grande salle est l’attraction principale du théâtre de la Comédie. Elle dispose d’une scène (d’une superficie de 150 m2), d’un parterre, d’une première et d’une seconde galerie pouvant accueillir jusqu’à 314 personnes. Cette salle de théâtre est composée de gradins et d’une régie et est entièrement insonorisée. Il n’y a pas de possibilités d’enlever les sièges et d’y mettre un public debout. 

Activités: Conférences // Enseignements académiques décloisonnées // Cinéclubs // Ateliers Théâtre // Projections d’oeuvres du domaine publique

Résultat de recherche d'images pour "La Comédie Genève foyer"
Résultat de recherche d'images pour "La Comédie Genève foyer"

Studio Startz

Le studio Startz est un espace rectangulaire et modulable d’une hauteur de 3.55 m pouvant accueillir jusqu’à 100 personnes. Les dimensions de la salle sont de 22,8 mètres de long par 6,6 mètres de large. Elle est insonorisée et ne possède pas de gradin.

Activité: Répétition // Colloque // Enregistrement // Expositions // Performance // Fête // Atelier

Studio Steiger

Le studio Steiger est une belle salle insonorisée de 22,8m de long par 6.6m de large avec gradins et régie. Il a la particularité d’être un lieu de représentation frontale, équipé d’une scène de 5 mètres de large par 6 mètres de profondeur, et d’un gradin de 86 fauteuils. 

Activité: Conférence // Concerts // Théâtre // Cinéma // Enregistrement

.

Résultat de recherche d'images pour "comédie de genève"

Annexe

L’annexe est une grande salle avec une très belle hauteur de plafond. En retrait, si elle ne convient pas pour accueillir un grand groupe, elle peut très bien servir pour des évènements avec un nombre limité de personne (trentaine).

Activité: Workshop // Répétition // Banque de matériel associatif (mise en commun costumes, décors, etc)

Atelier

En sous-sol, la Comédie possède un grand atelier équipé de machines pour le bois et le métal.

Activités:  Workshop // Échange de compétences // Atelier // Lab

Les appartements

Deux appartements sont disponible dans le lieu, idéal pour des résidences d’artistes.

Activité: Résidence // Logement d’invité

Caves

D’immense caves sont disponible en sous-sol. Au delà du stockage, d’autres exploitations sont imaginables, comme les activités évoquées ci-dessous

Activité: Studio Photo analogique noir blanc // Banque de matériel // Studio musique // Fêtes // Stockage

Revue de presse

Ils espèrent faire de la Comédie une Tragédie, Tribune de Genève, 2 août 2018

https://www.tdg.ch/geneve/Ils-esperent-faire-de-la-Comedie-une-Tragedie/story/25581847